L’investissement immobilier : pourquoi est-il si intéressant ?

25.11.2021

BuyerSide est régulièrement interrogé par la presse comme expert dans l’achat immobilier. Pour ce mois d’octobre, nous avons été consultés sur l’investissement locatif, ses spécificités ainsi que ses avantages et inconvénients.

L’immobilier résidentiel pour faire face à l’inflation

Dans le contexte inflationniste actuel, peu d’actif permettent encore de générer du rendement.

La brique sort son épingle du jeu ! Le secteur résidentiel fort recherché par les investisseurs. L’apparition récente des investisseurs institutionnels sur ce marché renforce la concurrence sur les achats en bloc et pousse les prix à la hausse.

Envie d’en savoir plus sur cet article ?

 Découvrez-le ici

Le résidentiel classique ne connait pas la crise

Depuis le confinement, les besoins des locataires ne sont plus les même, ce qui les poussent à changer de logement et à se diriger vers des habitations plus grandes avec une terrasse ou un espace extérieur. 

L’acquisition d’un appartement comme investissement locatif reste un actif rapidement accessible pour la plupart des investisseurs. Le rendement brut d’un appartement oscille entre 3 et 4%. En-dessous de 3%, passez votre chemin !

Vous désirez investir dans le résidentiel ?

La location de kots : un rendement presque aussi intéressant que le résidentiel

À l’heure actuelle, il y a quasiment un demi-million d’étudiants en Belgique, répartis dans les 3 régions. Un nombre qui devrait encore augmenter de 30% jusqu’en 2030, entrainant la croissance de la demande de location de kots.

Le rendement brut d’un kot est actuellement estimé entre 3,5 et 5%. Un rendement qui est dès lors, légèrement plus élevé que dans le résidentiel classique. Cependant, le spécialiste soutient davantage le résidentiel non-étudiant car celui-ci reste un marché plus diversifié, avec moins de changements de locataires et qui offre un meilleur potentiel de plus-value à terme.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’investissement locatif ?

Lisez cet article

L’investissement immobilier : accessible à tous ?

Afin de pouvoir acquérir un bien d’investissement, vous devrez posséder +- 20% de la valeur du bien en fonds propres ainsi que tous les frais liés à l’achat. En effet, la Banque centrale européenne (BCE) pousse les banques à ne plus prêter au-delà des 80% du montant hors frais.

Pour résumer, les fonds propres doivent être équivalents à un tiers de l’investissement total (frais d’acte compris). Des montants conséquents qui sont difficiles à atteindre lorsque l’on a une famille et que l’on rembourse déjà le crédit de sa maison.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’investissement locatif ?

partager l’article